Les pêcheurs sont en colère…

En plus des circonstances actuelles et de leurs impacts, la fédération de pêche est confrontée à plusieurs autres dossiers difficiles. Bien que déployant de nombreux efforts, ces derniers n’ont pas encore abouti à des solutions satisfaisantes pour faciliter l’exercice de la pêche dans notre département.

Après avoir alerté l’Administration du désordre qui règne au bord de l’eau, et alors même que nous pensions être soutenu par les services concernés, à ce jour, aucune concertation a eu lieu pour trouver des solutions efficaces tendant à réduire les exactions ou incivilités constatées, rappelant que ces dernières ne peuvent pas être verbalisées par nos gardes pêche.

Nous avons à ce titre conçu, édité et distribué des flyers à tous nos adhérents mais aussi au grand public pour les sensibiliser au respect de l’Environnement. Les élus des communes riveraines du Rhin ont accueilli avec intérêt notre initiative citoyenne. En parallèle, nous avons élaboré avec VNF un plan de circulation, avec le soutien des maires, pour l’accès au Rhin, en respectant la règlementation et un guide de bonnes pratiques. Comme toujours, les AAPPMA conscientes de la situation organisent régulièrement des journées de nettoyage avec l’aide des municipalités. Cependant et malgré nos efforts, des barrières fleurissent partout interdisant l’accès aux lieux de pêche en voiture, rendu souvent nécessaire compte tenu du matériel utilisé et l’âge de nos adhérents.

Ces règlementations ou mesures très contraignantes nous pénalisent tous fortement. Une bonne moitié du linéaire n’est plus accessible. A l’inverse, le prix de la location n’a pas baissé…. Pour pallier à ces nouvelles contraintes, les pêcheurs se sont équipés de bateaux pour exercer leur loisir en utilisant les rampes de mise à l’eau le long du Rhin.

Mais voilà que l’utilisation de certaines de ces rampes de mise à l’eau est à présent aussi interdite, des blocs de béton en empêchant l’accès. Cette situation résulte de problèmes de rétrocession entre les services de l’Etat et d’autres gestionnaires du fleuve, nous dit-on. Les discussions s’éternisent et jusqu’à ce jour aucune solution n’est envisagée. Ce constat nous met en colère pour plusieurs raisons :

Le Rhin fait partie du Domaine Public et à ce titre, nous considérons que les rampes de mise à l’eau doivent être accessibles et ouvertes à tous pêcheurs et adeptes de sports nautiques, comme c’est le cas sur la rive opposée allemande.

 

Actuellement la pratique de la pêche et les autres activités nautiques ne peuvent généralement se faire qu’au travers de rampes de mise à l’eau payantes sur le Domaine Public, ce qui nous paraît quand même incroyable voire ubuesque….

 

D’autant qu’en rive allemande de ce même cours d’eau, ce qui nous irrite le plus, toutes les rampes de mises à l’eau sont gratuites et ouvertes à tout le monde.

Cette situation est intolérable et nous souhaitons vivement qu’une solution satisfaisante soit trouvée dans les meilleurs délais. La patience bien connue des pêcheurs et des autres amateurs de sports nautiques a des limites. Sans être menaçant, c’est d’abord un constat d’échec sur les discussions entre les partenaires concernés.

 

Espérons qu’une solution équitable soit trouvée dans un proche avenir et que notre appel soit entendu par les principaux acteurs afin qu’on revienne vers une libéralisation de l’utilisation de ces rampes de mise à l’eau. 50 000 pêcheurs, sans compter les innombrables plaisanciers attendent une réponse favorable pour qu’ils puissent à nouveau pratiquer leur sport dans les meilleures conditions.

Carte interactive Documents à télécharger Conseils & astuces Galerie photos & vidéos Partager